Qu’est ce que le Responsive Webdesign?

18 Janvier 2013
Le Responsive Web design (conception adaptative ou réactive en français) représente un ensemble de méthodes et techniques permettant d’universaliser un site Web. Qu’il soit consulté sur ordinateur, tablette, e-reader ou mobile, le site ainsi conçu s’adapte automatiquement à la taille de l’écran. Cette évolution du Web proposée à l’origine par Ethan Marcotte est très séduisante pour les entreprises qui veulent s’affranchir du développement d’un contenu différent par support (ordinateur, smartphone, tablette, TV connectée). La variété des tailles d’écrans sur lesquels sont regardés les sites Internet constitue un défi pour l’ergonomie : comment proposer une expérience utilisateur satisfaisante en fonction des particularités des terminaux utilisés ? Le responsive design, plutôt que de concevoir un gabarit unique faisant le grand écart pour convenir aux différents contextes de lecture, permet de construire un site « caméléon » qui change de forme selon la taille de l’écran. La méthode principalement utilisée est de modifier la mise en forme CSS de la page en fonction de la taille de la fenêtre du navigateur. En fonction de la taille de l’écran, certaines images sont recadrées, redimensionnées, la taille des titres changent et certains contenus disparaissent. Cette technique est très puissante et présente des d’avantages : réduction de temps de maintenance, cohérence entre ses sites. Néanmoins, le Responsive design ne tient pas compte du contexte d’usage de chaque appareil. Le mobinaute consulte exactement le même site que sur ordinateur, c’est seulement l’agencement de la page qui change. Certaines marques préfèrent donc élaborer des sites distincts pour l’Internet fixe et l’Internet mobile. C’est notamment le cas de Google, qui propose deux versions de son site Internet, privilégiant les recherches locales sur la version mobile : La société Usabilis spécialisée dans le conseil en ergonomie des interfaces préconise aux entreprises qui hésitent entre responsive design et sites distincts : – Construire des versions séparées si les interactions sur le site sont riches ou si le besoin est fortement contextuel en version mobile – Préférer le Responsive design pour le site majoritairement informatif – Dans le cas où le Responsive design est le mode de développement choisi, commencer par la version mobile pour se concentrer sur l’essentiel. Le Responsive webdesign est loin de faire l’unanimité. Un article de Journal du net du 09 septembre 2012 met en évidence ces principaux inconvénients pour les usagers mobiles. Ces derniers dans 71% des cas s’attendent à ce qu’un site mobile se charge quasiment aussi vite qu’un site classique. Le code d’un site mobile doit donc de préférence être optimisé pour être chargé plus rapidement sur le mobile dont le débit est inférieur à celui de l’Internet fixe. Or le responsive design en lecture sur mobile change l’agencement de la page et non le contenu. Il privilégie une lecture en colonne en diminuant le nombre d’informations présentes en largeur. Le temps de téléchargement n’est donc pas réduit et le consommateur est en plus obligé de scroller longtemps pour arriver en fin de page et risque de se perdre dans un contenu trop fourni pour ses besoins mobiles. Si à priori il est séduisant, le responsive Webdesign n’est pas vraiment considéré comme une pratique satisfaisante pour les entreprises qui souhaitent s’adresser aux possesseurs de smartphone. Le Responsive Webdesign ne constitue pas une stratégie de marketing mobile. La prise en compte des usages sur mobile est indispensable à l’élaboration d’une offre créatrice de valeur pour la marque.