Le paiement mobile…newsletter avril 2013

3 Avril 2013
img_miho
Devant la tablette, la télévision et l’ordinateur, le téléphone mobile est l’appareil le plus consulté dans une journée. Selon l’étude « Global Mobile Media Consumption » (InMobi, mars 2013), nous y consacrons près de 2 heures par jour (contre 27 minutes pour la tablette). Les raisons qui expliquent le temps passé sur son smartphone : « parce qu’il est toujours à portée de main » et « parce qu’il est facile à utiliser ». Au même titre que les recherches sur Internet, les jeux ou le visionnage de films, les transactions réalisées depuis un téléphone mobile progressent à grand pas. Elles représentent en 2012, 171.5 milliards de dollars dans le Monde et devraient  atteindre 1 000 Milliards de dollars en 2017. Prolongement naturel du e-commerce, le commerce mobile offre de nouvelles perspectives à la fois en paiement à distance et en paiement de proximité. Le paiement mobile revêt  trois aspects différents : le premier consiste à accéder à une e-boutique via le navigateur de son téléphone ou une application et régler ses achats, soit avec des solutions de paiement classique (ex : carte bancaire), soit avec des solutions de paiement dédiées à son terminal (ex : sms, portefeuille électronique, paiement sur facture…). Le second consiste à utiliser son téléphone comme support de paiement de proximité dans des magasins physique utilisant la technologie NFC qui permet de régler ses achats sans contact. Malgré plusieurs expérimentations dans ce domaine, son usage reste encore assez limité et son développement est très incertain. Enfin, la troisième solution de paiement mobile consiste à utiliser le smartphone dans certaines enseignes pour améliorer la relation client et fluidifier l’achat avec un paiement hors caisse, comme dans les Apple Stores ou les Starbucks Coffée aux USA. Pour les sites marchands, le smartphone permet en outre de décupler les interactions avec  les consommateurs en faisant bon usage d’une belle palette de fonctionnalités : scan d’un QR code, géolocalisation, promotion par sms, paiement en deux clics sur facture opérateur ou par le biais de portefeuilles électroniques, etc. L’essentiel pour augmenter son chiffre d’affaires grâce au canal mobile est de simplifier au maximum le parcours du client et de tirer profit du contexte d’utilisation sur smartphone.